fr

L’Anatomie du travail 2021 en France [Infographie]

Lisez les résultats pour les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Japon, Singapour et l’Australie/Nouvelle-Zélande.

Notre rapport au travail a changé, mais notre façon de travailler n’a pas su évoluer avec lui.   

Les travailleurs français perdent 66 % de leur temps de travail sur du « work about work » (réunions superflues, activités de suivi, etc.), soit plus que dans n’importe quel pays. Il ne leur reste que 21 % de temps à consacrer au travail qualifié et 13 % pour des activités stratégiques (planification d’entreprise). En comparaison avec leurs homologues du monde entier, les travailleurs français participent également à davantage de réunions superflues (160 heures par an) et sont plus susceptibles de manquer leurs échéances. 

Par conséquent, 82 % d’entre eux affirment éprouver des difficultés à déconnecter du travail et 70 % ont déclaré avoir connu au moins un épisode de burnout en 2020. 

Dans le but de mieux comprendre les mutations de nos environnements de travail, analyser ce qui fonctionne ou non et mettre en lumière des approches plus efficaces, nous avons analysé le comportement de plus de 13 000 travailleurs de la connaissance dans le monde entier, dont 2 003 en France. 

L’Anatomie du travail 2021 analyse de quelle manière les individus, équipes et organisations peuvent remettre de l’ordre dans ce monde du travail bouleversé et y apporter plus de clarté grâce à la gestion du travail. L’objectif ? Miser sur une approche résiliente pour aller de l’avant et retrouver une dynamique de croissance.

Pour en savoir plus, consultez notre rapport complet.

Would you recommend this article? Yes / No