fr

Soutien et développement des femmes entrepreneurs : entretien avec l’association Ladies Who Launch

Lisez cet article en anglais, allemand, portugais, espagnol ou japonais.

Bonne Journée internationale des femmes à toutes et tous ! Aujourd’hui, nous saluons la réussite et les accomplissements des femmes du monde entier. Alors qu’il reste encore beaucoup à faire pour les femmes en matière d’égalité, le soutien apporté aux femmes créatrices d’entreprise par des organisations comme Ladies Who Launch (LWL) nous parle. Nous sommes ressortis enthousiasmés de leur sommet de l’année dernière. 

Pour en savoir plus sur leurs activités, nous nous sommes entretenus avec la directrice exécutive de Ladies Who Launch, Julie Kikla. L’entretien retranscrit ici a été l’occasion de discuter de leur réseau, de leurs ressources (notamment leur Launch Program, qui débute aujourd’hui) et enfin leur utilisation d’Asana pour tout gérer.

Avant de commencer, pourriez-vous nous présenter brièvement la mission de Ladies Who Launch et ses programmes ? 

Ladies Who Launch est une organisation à but non lucratif s’étant donné pour mission d’offrir à une communauté internationale de femmes entrepreneurs en devenir (s’identifiant en tant que femmes et non-binaires) tous les moyens pour créer des entreprises pérennes, en leur proposant : 1) les meilleures ressources éducatives ; 2) les meilleures opportunités d’accès au capital pour toutes les femmes fondatrices ; et enfin, 3) l’assurance que LWL sera toujours là pour les soutenir au cours de la croissance de leur entreprise, dans ses bons et ses moins bons moments.

Nous misons sur trois axes en particulier : l’inspiration, l’éducation et la communauté. Grâce à des événements comme le Virtual Summit, nos offres éducatives (LWL Academy, Founder Resources), nos programmes numériques (Featured Founders, podcasts Real Talk) et nos opportunités de financement (Launch Program), nous aidons les femmes fondatrices à se tenir informées et à créer des liens, tout en veillant à les encourager au moment où elles en ont le plus besoin.

À quelle occasion avez-vous rejoint Ladies Who Launch et quel aspect de vos activités vous plaît-il le plus ? 

Lorsque je me suis écartée du monde des affaires américain pour lancer ma propre petite entreprise. J’avais beau avoir de bonnes bases et travaillé pour Google, YouTube et GoPro (j’étais la reine des OKR et des feuilles de route produit !), je me suis rendu compte que j’étais pourtant totalement perdue et dépassée au moment de créer une entreprise, entre la rédaction de l’accord d’exploitation, les options de capital et de financement, le b.a.-ba de la comptabilité, la création d’une marque sans aucune compétence de design… 

J’ai été mise en relation avec l’une des fondatrices de LWL, Kelly McGonigle, qui recherchait une « touche à tout » pour l’aider à faire progresser l’organisation. Face à l’enthousiasme avec lequel Sarah Friar et Kelly apportaient leur soutien aux femmes entrepreneurs et à la communauté de pionnières qu’elles avaient réunies, je me suis portée volontaire sans hésitation. J’ai été promue directrice exécutive par la suite, en janvier 2020, juste avant l’arrivée de la pandémie de Covid-19. À cette époque, nous organisions principalement des événements en direct. Il nous a donc fallu revoir rapidement notre façon de soutenir les femmes entrepreneurs qui luttaient comme jamais auparavant pour maintenir leurs entreprises en activité.

Ce que je préfère chez LWL, ce sont les femmes extraordinaires que j’y ai rencontrées à l’occasion de mes activités. Ces femmes sont de vraies forces de la nature et œuvrent avec plus de cran, de détermination et d’ardeur que tous ceux que j’ai pu croiser à Wall Street. On peut par exemple citer La’Crassia Wilderness (fondatrice de Butter Love by LC), Amy Peterson (fondatrice de Rebel Nell), Deesha Dyer (fondatrice de Hook & Fasten) et Tammeca Rochester (fondatrice de Harlem Cycle… et ses séances pour bien transpirer et brûler des calories !). Toutes les femmes de la communauté LWL sont toujours prêtes à donner un coup de main aux entrepreneurs en difficulté, à partager leurs bons conseils et à saluer les réussites de chacune comme il se doit. Sans compter aussi nos soutiens, qui donnent de leur temps gratuitement. 

Qu’est-ce qui a motivé Ladies Who Launch à lancer un programme de subventions destiné aux petites entreprises créées par des femmes ?

Quand je repense au mois de mars dernier, je me dis que d’une semaine à l’autre, nous sommes passés de la planification d’un grand événement pour les festivals South by Southwest à la recherche de la définition de « shelter in place » (confinement) dans le cadre de la pandémie. Au départ, personne ne savait à quoi s’attendre et nous étions partis du principe que tout reviendrait à la normale d’ici le mois de mai. Les semaines et les mois passant, nous avons fini par réaliser que ce retour à la normale pourrait bien ne jamais se faire. 

Notre communauté nous a fait savoir qu’elle ne disposait pas des fonds nécessaires pour garder porte close pendant une durée indéterminée. Ses membres n’avaient ni le capital ni les connexions leur permettant de répondre à leurs besoins en trésorerie. Un certain nombre de nos créatrices d’entreprises américaines n’étaient pas éligibles aux programmes de prêt du gouvernement, alors qu’elles avaient besoin de liquidités (et non de plus de dettes) pour rester à flot. 

Nous avons porté nos efforts sur ce que nous pouvions offrir à notre communauté de femmes entrepreneurs de façon à ce qu’elles puissent se maintenir en activité et qu’elles aient la volonté nécessaire pour continuer. Au départ, ce soutien provenait de donateurs individuels, puis il s’est étendu à des entreprises et marques partenaires. Au total, 11 femmes ont pu recevoir des subventions allant de 5 000 à 25 000 € et bénéficier d’un programme de mentorat les aidant à se développer.

Le lancement d’un aussi grand programme n’est pas simple, d’autant plus sans avoir rencontré la plupart de vos collègues en face à face en raison de la pandémie. Quel a été le cheminement entre l’idéation et le lancement du programme aujourd’hui, en 2021 ? 

C’est quand même incroyable de se dire que la plupart des membres de l’équipe LWL n’ont jamais eu l’occasion de se serrer la main en personne ! D’un côté, il nous fallait tirer le maximum de nos outils, et de l’autre, nos fondatrices mises en avant, comme Sara Berks, Rachael Rapinoe et Bridgid Coulter, n’ont eu de cesse de nous dire le plus grand bien d’Asana. Nous les avons donc écoutées. Cette année a été riche en enseignements, que nous tenions à partager avec vous :

  • Voyez petit pour commencer : Rome ne s’est pas faite en un jour. Au début, nous nous sommes lancés dans un premier projet, le Launch Program, avec une équipe de spécialistes attelée à la gestion des tâches et livrables. Une fois rompus à l’exercice du suivi des échéances et ayant désormais une bonne visibilité sur les responsabilités de chacun, nous avons mis sur pied d’autres projets. Nos projets répartis sur plus de 200 documents et feuilles de calcul ont tous été transférés sur Asana, la plateforme qui centralise aujourd’hui l’ensemble des données de notre organisation. 
  • Prenez de la hauteur : la vue Calendrier est un excellent moyen de se tenir au courant des activités de l’organisation et de déterminer à quoi allouer le plus de temps en priorité. Comme vous le constatez, nous sommes en pleine effervescence.
  • Utilisez des sous-tâches pour vos ordres du jour : la fonctionnalité des sous-tâches nous a sauvé la mise lorsqu’il a fallu passer de Google Docs à Asana pour organiser l’ordre du jour de nos points hebdomadaires (petit conseil bonus : appuyez-vous sur le modèle d’ordre du jour de réunion). Elle nous est très utile pour prendre des notes en cours de réunion et nous y référer plus tard si nécessaire, dresser la liste de toutes les actions à traiter et en indiquer les échéances de façon à savoir qui fait quoi. L’idéal pour travailler rapidement et nous assurer de ne passer à côté d’aucun détail ! 
  • Consignez tous les détails par écrit : c’est la première fois que je suis directrice exécutive au sein d’une organisation et étant donné les nombreux défis que nous avons tous dû relever en 2020, on peut dire que les choses n’ont pas été simples. J’avais pour habitude de m’organiser à l’ancienne, en écrivant sur des notes adhésives et en dressant des listes dans des carnets pleins de taches de café. Maintenant, je dispose de ma propre liste de tâches dynamique sur Asana. Je conseille à toutes les personnes qui travaillent sur plusieurs projets à la fois d’adopter cette méthode. Cette liste contient (vraiment !) tout le nécessaire, et avoir une telle visibilité sur toutes les tâches m’est d’une grande aide. Autre avantage, tous les membres de l’organisation y ont eux aussi accès.
  • Saluez vos réussites ! Dès qu’une licorne traverse l’écran, c’est la fête. Notre petite équipe très agile prend un grand plaisir à observer les progrès de l’organisation et des différents programmes en cours.

Comment participer au programme de subventions et rejoindre Ladies Who Launch ? 

Pour les femmes chefs d’entreprise, l’année 2021 sera semée d’embûches. Si notre mission vous inspire, voici les cinq meilleures façons d’apporter votre soutien à LWL et aux femmes entrepreneurs : 

  1. Soutenez le Launch Program en faisant directement un don à Ladies Who Launch pour permettre aux femmes entrepreneurs touchées par la pandémie de Covid-19 d’accéder à ce dont elles ont le plus besoin : du capital et une communauté ! Faire un don
  2. Inscrivez-vous à la newsletter LWL bimensuelle pour vous tenir au courant de l’ouverture des candidatures au Launch Program 2021, en informer les personnes concernées dans votre entourage et en savoir plus sur comment apporter votre soutien aux femmes créatrices d’entreprises. 
  3. Si vous souhaitez devenir le mentor des femmes de votre communauté, rejoindre LWL en tant que volontaire ou que vous avez des compétences à partager, faites-le-nous savoir ! Nous contacter
  4. Engagez-vous à acheter auprès d’entreprises dirigées par des femmes et à soutenir les femmes fondatrices en choisissant ce type d’entreprises. 
  5. Prenez quelques minutes pour rédiger un avis à destination d’une entreprise ou envoyer un message à une chef d’entreprise que vous appréciez. Croyez-moi, à la lecture de vos mots et devant votre soutien, elle sera d’autant plus motivée à poursuivre sur sa lancée !

« Bien que cette année ait été la plus stressante de ma vie, je vais en ressortir plus forte. Notre équipe étudie toutes les possibilités pour s’en sortir, nous frappons à chaque porte pour obtenir des fonds supplémentaires, nous tentons de nouvelles choses que nous n’aurions jamais eues à envisager par le passé, et quoi qu’il arrive, nous serons toujours là en 2021. Mon entreprise est ma passion et mon rêve, et je suis la seule à pouvoir décider d’arrêter. »

– Une membre de la communauté LWL

À l’image de Ladies Who Launch, nombreux sont ceux qui font appel à Asana pour mener leur mission à bien et devenir une source d’inspiration pour les autres. Découvrez comment des équipes du monde entier utilisent Asana pour se dépasser.

Would you recommend this article? Yes / No